ARTICLE
5,00 €

Constitutional Law / Droit constitutionnel 2017 Hungary / Hongrie

Language
English
Pages
33
2017 / Vol. 29, No. 4, (106)
Digital Edition

Constitutional Law / Droit constitutionnel

2017

Hungary / Hongrie

Norbert Tribl

Dr. iur., PhD student at the University of Szeged, Faculty of Law and Political Sciences,
Department of Constitutional Law

2017 could be considered as the year of constitutional consolidation within the Hungarian constitutional system. Seven years before, Hungary’s new Fundamental Law (FL) was adopted by the National Assembly on 18 April 2011 and the first years of the new Constitution were not free of conflicts. However, by 2017, the anomalies following the entry into force of the Fundamental Law came to an end, and international disputes around the new constitutional system were over. Following the adoption of the FL, a number of constitutional changes took place in the Hungarian constitutional system, which required a longer period of solidification. One of the most significant changes introduced was the reform of the system of constitutional complaints, introducing the so-called “German” model (Urteilsverfassungsbeschwerde) as one of the options for the complaint which can be stated to be successful by 2017. Another important factor which should be emphasized is that, at the beginning of 2017, a landmark HCC decision was made [22/2016 (XII. 5.) AB] on the definition of constitutional identity as part of the European integration. This so-called “Identity-decision” is crucial as the HCC introduces an “identity test” in the protection of the constitutional identity of Hungary along with formulating a “sovereignty test” as well.

L’année 2017 pourrait être considérée comme celle de la consolidation constitutionnelle au sein du système constitutionnel hongrois. La nouvelle Loi fondamentale (LF) hongroise a été adoptée par l’Assemblée nationale il y a sept ans, le 18 avril 2011, et les premières années de la nouvelle Constitution n’ont pas été sans conflits. Cependant, en 2017, les anomalies qui avaient suivi l’entrée en vigueur de la LF ont pris fin, de même que les polémiques internationales autour du nouveau système constitutionnel. L’adoption de la LF a été suivie d’un certain nombre de changements constitutionnels dans le système constitutionnel hongrois, qui ont demandé une période plus longue de consolidation. L’un des changements les plus importants a été la réforme du système des plaintes constitutionnelles, qui a introduit le modèle dit “allemand” (Urteilsverfassungsbeschwerde) comme l’une des options concernant la plainte, dont on peut dire qu’il a été un succès en 2017. Un autre élément important qui mérite d’être souligné est le fait que, au début de l’année 2017, la Cour constitutionnelle hongroise (CCH) a rendu une décision importante [22/2016 (XII. 5.) AB] concernant la définition de l’identité constitutionnelle en tant que part de l’intégration européenne. Cette décision, dite “décision sur l’identité”, est capitale dans la mesure où la CCH introduit un “critère d’identité” dans la protection de l’identité constitutionnelle de la Hongrie tout en formulant aussi un “critère de souveraineté”.