ARTICLE
5,00 €

Administrative Law / Droit administratif 2019 Greece / Grèce

Language
English
Pages
24
2020 / Vol. 32, No. 4, (118)
Digital Edition

Administrative Law / Droit administratif

2019

Greece / Grèce

Maria-Evanthia Ioannou

Doctor of Law, Law School of Athens

The chronicle outlines the development of administrative law during 2019 through important court decisions and significant laws. It starts with Law 4622/2019 which systematizes and codifies in a single piece of legislation all the provisions governing the organization, operation and transparency of the Government. It continues with Law 4604/2019 which introduces for the first time in the national legal system an independent institutional framework aimed at promoting effective gender equality, prevention and fight against gender-based violence. Furthermore, four important decisions are analyzed. The first one concerns the seizure at a third party (decision 1/2019 of the Supreme Special Court), the second one concerns the Higher Education Institutions and recruitment of salaried lawyers as defined in Article 11 of Law 1649/1986 (decision 54/2019 of the Council of State) while the third one analyzes the subject of compulsory expropriation of real estate (decision 238/2019 of the Council of State) and the last one is a pilot trial concerning the judicial clerks and pay cuts (decision 1307/2019 of the Council of State).

La chronique donne un aperçu du développement du droit administratif au cours de l’année 2019 à travers des décisions judiciaires importantes et des lois significatives. Elle commence avec la Loi 4622/2019 qui systématise et codifie dans un seul texte législatif toutes les dispositions régissant l’organisation, le fonctionnement et la transparence du Gouvernement. Elle continue avec la Loi 4604/2019 qui introduit pour la première fois dans l’ordre juridique national un cadre institutionnel indépendant visant à promouvoir efficacement l’égalité des sexes, la prévention et la lutte contre la violence sexiste. De plus, quatre décisions importantes sont analysées. La première d’entre elles concerne la saisie à un tiers (décision 1/2019 de la Cour suprême spécial), la deuxième concerne les Institutions d’enseignement supérieur et le recrutement d’avocats salariés tels que définis dans l’article 11 de la Loi 1649/1986 (décision 54/2019 du Conseil d’Etat) tandis que la troisième décision analyse le sujet de l’expropriation obligatoire des biens immobiliers (décision 238/2019 du Conseil d’Etat) et la dernière est le procès pilote concernant les greffiers judiciaires et les réductions de salaire (décision 1307/2019 du Conseil d’Etat).